entete_recherche

Pour moi, le sensible c'est... ?

Découvrez les reponses collectées et laissez la vôtre sous la forme que vous préférez: video, audio, ou photo au ciebe.sensible@gmail.com !

 

Valérie Gaucher, créatrice incubateur, présidente de la CIE BE : Il faut relier le sensible et l’art. Il faut que ça remplisse. L’art me remplit. La créativité du quotidien, au quotidien. Comment se construit-on, reconstruit-on avec le beau ? 

 

Marlène Delmas, créatrice incubteur, co-présidente de la CIE BE : Ce qui chamboule, ce qui fait réfléchir, questionner, cela ne laisse pas indifférent. Le mouvement, le va et vient. L’artiste pose le sensible dans une structure petite enfance lorsquil vient en résidence d'écriture et de recherche. Sensibiliser la famille, rendre accessible le processus artistique. Le sensible qui donne du sens.

 

Alice Jacome, créatrice incubateur, en service civique par la CIE BE en 2018 : 

Pour moi, le sensible c'est mon propre regard sur la vie...

 

Mélina Ollivier, artiste incubateur : 

                                                
 
 

Laëtitia Ribes, créatrice incubateur, étudiante au Master Arts à Nice en 2018 : On arrive au monde et ressentir c’est notre perception d’être au monde . Pour moi dès la naissance, on se construit avec les expériences et les sensations. On est QUE des expériences. Comment nous construisons nous ?

 

Eric Rae, créateur incubateur, étudiant au Master Arts à Nice en 2018 : 

 

Sandrine le Brun-bonhomme, actrice incubateur, metteur en scène de l'Opéra Minuscule : 

 

Saru Simsek, étudiant au Master Arts à Nice en 2018 : 

 
 
Participante du Lancement du Pôle de Recherchedu Sensible à Cagnes en 2018 :

 

 

Nikita Cornuault et Mathieu Mercuri, étudiants au Master Arts à Nice en 2018